Logo du SNES

Adhérez au SNES

Rechercher :

Permanences
du lundi au vendredi
de 14h30 à 17h30

Teléphone : 04 78 58 03 33

Ecrire au SNES Lyon :
Enveloppe
Suivre le SNES Lyon :
FB TW
Actions
Album photo
CARRIERE - MUTATIONS
Catégories / Disciplines
Description de l’académie
Publications
Vie interne du SNES

Plan du site

Partager cet article :

Publié le : 30 mars 2017

SAINT ETIENNE : Collège Jean Dasté

info du 28/03/2017 :

Début février le collège Jean Dasté apprend que les moyens prévus pour le rentrée 2017 sont en forte baisse, entrainant la fermeture d’une classe en 3°. Fureur des profs : après la suppression au nom des « réformes » de ces deux dernières années d’une part importante des moyens qui faisaient l’attractivité du collège face à la concurrence du privé tout proche ( heures de coordination du REP, option bilangue, deux sections Euro, etc.. tous supprimés en deux ans ) et alors que les effectifs remontent légèrement cette année, ces nouvelles suppressions de moyens entraineraient la disparition des groupes en SVT - Physique - Techno, des classes à 26 en 5° et surtout à 28 en 3°.

Dans un collège en REP depuis la création de l’Education Prioritaire au milieu des années 1980, qui accueille un public massivement déshérité : 60% de boursiers, près de 30 % des élèves relèvent du taux III, soit aucun revenu hors prestations sociales, près de 5 % vivent en foyer d’accueil, avec des difficulté scolaires spécifiques : les élèves de l’ULIS ( troubles cognitifs ) et les primo - arrivants représentent additionnés, près de 10 % de l’effectif, la perspective de classes à 27-28 est inenvisageable.

Courrier commun avec les parents pour rencontrer l’IA de la Loire. Faute de réponse au bout de trois semaines, préavis de grève au retour des vacances de février. Effet immédiat : nous sommes reçus en moins de 48 H00. Discours rassurant de l’IA, qui se dit attentif, mais maintien sa position : il n’y aura pas 28 élèves par classe en 3°, parce que les élèves de l’ULIS ne comptent pas dans l’effectif, même s’il sont concrètement bien présents, avec leurs AVS, dans la majorité des disciplines et des cours. Les projections de l’IA prévoient bien que 20 % des élèves de 6° de cette année ne seront pas en 5° l’an prochain, ce qui est aberrant. Bref faites confiance à l’IA, mais zéro moyens, on verra en juillet.

Suite à cette audience, AG massive la semaine suivante, plus des trois quart des présents votent le principe d’actions pour faire pression, dénoncer publiquement la situation et exiger le maintien des moyens pour conserver quatre classes de 3°. Et d’abord par une journée de grève massive.

Le 16, nous accueillons l’IA en visite au collège avec une collection de panneaux affichant clairement nos demandes. Il n’apprécie visiblement pas.

Le 28 mars grève massive à plus de 90 %, l’info a bien circulé auprès des familles, moins d’une dizaine d’élèves se présentent. Rassemblement des grévistes devant le collège, conf de presse, lâcher de ballons, pique nique, un bon écho dans les médias. Une action réussie pour débuter : on ne veut pas lâcher, pour nos élèves, pour le collège, il nous faut garder cette classe.

L’’interview faite par France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/edu...

BMP - 375.6 ko
BMP - 660.9 ko
BMP - 622.6 ko





Les autres articles de cette rubrique datant de mois de 3 mois

 
Contacter le Webmaster du site | Retour en haut de la page | Site réalisé sous Spip | Creative Commons License | Mentions légales