Logo du SNES

Adhérez au SNES

Rechercher :

Permanences
du lundi au vendredi
de 14h30 à 17h30

Teléphone : 04 78 58 03 33

Ecrire au SNES Lyon :
Enveloppe
Suivre le SNES Lyon :
FB TW
Actions
Album photo
CARRIERE - MUTATIONS
Catégories / Disciplines
Description de l’académie
Publications
Vie interne du SNES

Plan du site

Vous êtes ici : Accueil >> Catégories / Disciplines >> AED
Partager cet article :

Publié le : 2 juin 2016

Suppression des postes d’AED : le rectorat obligé de revoir sa copie !

Le rectorat de Lyon a décidé le « redéploiement » (sic) des moyens vie scolaire au niveau académique. Cela se traduisait par une perte de postes d’AED dans 43 lycées, 22 lycées professionnels et 38 collèges.

C’était le résultat de l’application d’un nouveau barème qui avait pour objectif de rééquilibrer les dotations en faveur des collèges au détriment des lycées en excluant notamment le critère de surface et en n’intégrant pas les élèves de post-bac dans le calcul des effectifs des établissements. La mise en place de la réforme du collège a aussi été avancée comme une des justifications de cette nouvelle répartition.

Si la volonté de donner davantage de moyens de vie scolaire des collèges, notamment de l’éducation prioritaire, s’entend ; le « redéploiement » envisagé aboutissait de fait à nier très souvent des situations très compliquées dans les établissements touchés par la perte de postes.

Le 1er juin, 80 enseignants, AED et parents se sont rassemblés au rectorat pour dénoncer les suppressions de postes d’AED. A la suite de l’audience intersyndicale du 1er juin et des interventions en CTA le 2 juin, le rectorat a pris en compte certains éléments :

1- les LP et les lycées ayant une SEP qui étaient classés en éducation prioritaire vont se voir appliquer dans le nouveau barème la même pondération que les collèges de l’éducation prioritaire, augmentant de fait leur dotation.

2- A la rentrée 2016, aucun établissement ne verra sa dotation baisser le plus de 2 postes d’AED et la situation sera réexaminée à la rentrée 2017.

Ces premières inflexions, encore insuffisantes, sont le résultat de la mobilisation de l’ensemble des personnels. Nous conseillons aux établissements concernés par une perte d’AED qui ne l’auraient pas encore fait de solliciter une audience dans les plus brefs délais.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous.






 
Contacter le Webmaster du site | Retour en haut de la page | Site réalisé sous Spip | Creative Commons License | Mentions légales