Logo du SNES

Adhérez au SNES

Rechercher :

Permanences
du lundi au vendredi
de 14h30 à 17h30

Teléphone : 04 78 58 03 33

Ecrire au SNES Lyon :
Enveloppe
Suivre le SNES Lyon :
FB TW
Actions
Album photo
CARRIERE - MUTATIONS
Catégories / Disciplines
Description de l’académie
Publications
Vie interne du SNES

Plan du site

Partager cet article :

Publié le : 23 juin 2017

Rentrée 2017 : où en est la réforme du collège ?

La réouverture des discussions avec le ministère au sujet de la réforme du collège est sans conteste le fruit des luttes menées depuis plus d’un an par les collègues et le Snes. Si nous obtenons quelques avancées qui correspondent à la demande de nos collègues portée par le Snes, cet arrêté confirme la disposition du ministère à vouloir aller vers davantage d’autonomie des chefs d’établissement et ne va pas jusqu’à réellement détricoter la réforme – notamment en ce qui concerne l’évaluation et le LSU. C’est pourquoi le Snes s’est abstenu lors de la présentation de l’arrêté au CSE, qui s’est finalement prononcé contre.

Voici les modifications que l’arrêté apporte :

  • Les thèmes imposés pour les EPI disparaissent.
  • Le cadrage horaire s’assouplit également : chaque élève doit faire obligatoirement un EPI et de l’AP au cours de sa scolarité en collège. L’arbitrage entre EPI et AP est renvoyé au local : un établissement peut faire 4h d’AP s’il le souhaite, par exemple, un autre fera 4h d’EPI. On ne peut donc plus vous imposer de participer de force à un EPI !
  • Le rétablissement, sous l’appellation « enseignements facultatifs » des langues anciennes, des bilangues sans clause de continuité en sixième, des classes euros. Ce rétablissement s’accompagne du passage d’horaires fixes à des fourchettes : attention, les horaires ne sont plus garantis, et les moyens ne seront pas nécessairement donnés en plus !

Si la diminution des contraintes sur l’organisation de l’AP et des EPI et la possibilité d’enseignements facultatifs est une avancée, l’absence de garantie de financement et d’égalité sur le territoire est un pas supplémentaire vers une plus grande autonomie de gestion accordant aux chefs d’établissement une plus grande latitude dans les choix pédagogiques. Il s’agit donc d’une dérégulation qui ne doit pas faire illusion : c’est un pas de plus vers une autonomie dont nous ne voulons pas.

  • Le détail des votes ainsi que les amendements à l’arrêté présentés par le Snes : https://www.snes.edu/Reforme-du-col...
  • Le texte de l’arrêté accompagné pour chaque modification d’une analyse du Snes : https://www.snes.edu/Reforme-assoup...
  • En cas de blocage par les chefs d’établissement pour les EPI, la lettre envoyée dans l’académie (deux obligations : que chaque élève ait fait un EPI dans sa scolarité, et que si un EPI est présenté, il doit concerner toutes les classes du même niveau…et c’est tout !) :
PDF - 202.6 ko
Lettre aux principaux





Les autres articles de cette rubrique datant de mois de 3 mois





 
Contacter le Webmaster du site | Retour en haut de la page | Site réalisé sous Spip | Creative Commons License | Mentions légales