Logo du SNES

Adhérez au SNES

Rechercher :

Permanences
du lundi au vendredi
de 14h30 à 17h30

Teléphone : 04 78 58 03 33

Ecrire au SNES Lyon :
Enveloppe
Suivre le SNES Lyon :
FB TW
En raison du contexte sanitaire actuel, nos locaux sont fermés. L’équipe militante du SNES est toujours mobilisée pour vous informer, vous conseiller et vous défendre. Pour nous joindre, envoyez un mail à s3lyo@snes.edu
Actions
Album photo
CARRIERE - MUTATIONS
Catégories / Disciplines
Description de l’académie
Publications
Vie interne du SNES

Plan du site

Partager cet article :

Publié le : 5 avril 2018

Régionalisation de l’orientation :
la morbide obsession !

Le SNES a analysé le projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle qui sera présenté au conseil des ministres le 18 avril 2018.

Il découlerait de ce projet :

  • le transfert aux Régions des missions exercées par les DRONISEP mais le maintien de l’ONISEP Central ;
  • le transfert des personnels contractuels des DRONISEP et un droit d’option pour les titulaires ;
  • l’établissement d’une convention entre préfet de région, recteur de région et directeur de l’Onisep sur le transfert des « services et partie de services » qui concourent aux missions transférées, soit l’élaboration et la diffusion de l’information.

Les CIO ne sont pas explicitement visés par le projet de loi. Pourtant le Ministère, sans concertation aucune, clame çà et là qu’il va fermer tous les CIO, sans aucune justification (sauf à ce qu’il considère que ceux-ci ne servent qu’à diffuser les publications de l’ONISEP).

L’objectif est donc bien, indépendamment du projet de loi, de casser le service public d’orientation de l’Éducation Nationale.

Ce qui est en jeu :

  • la neutralité de l’information et l’égalité d’accès à l’information sur tout le territoire
  • la privatisation de l’information et de l’aide à l’orientation scolaire
  • la dispersion des Psy EN qui seraient nommés en établissement au mépris de leurs missions et de leur statut. Rien n’est dit à ce jour de l’avenir des DCIO.

Comme nous avons déjà su le faire par le passé, c’est un large plan d’actions qui doit être envisagé : lettre pour les C.A. des établissements, information auprès des parents d’élèves, demande de RDV auprès des recteurs, auprès des députés, sénateurs-trices, rassemblement devant les rectorats, retrait des établissements, grève administrative des DCIO…

à encadrer : le passage ci-dessous


C’est une attaque plus grave encore qu’en 2003 contre le service public d’orientation de l’Éducation Nationale, contre notre statut que le ministère devra réécrire, et contre l’intérêt des élèves et des parents. L’issue de ce bras de fer dépendra de chacun de nous.

Mobilisons-nous pour faire obstacle à ce nouveau projet !

C’est possible, nous l’avons déjà fait !

Dés maintenant, nous appelons l’ensemble de la profession à rejoindre les collègues déjà dans l’action,

et à participer à la réunion du

Jeudi 5 avril à 17h30 au CIO Lyon Est






 
Contacter le Webmaster du site | Retour en haut de la page | Site réalisé sous Spip | Creative Commons License | Mentions légales