Logo du SNES

Adhérez au SNES

Rechercher :

Permanences
du lundi au vendredi
de 14h30 à 17h30

Teléphone : 04 78 58 03 33

Ecrire au SNES Lyon :
Enveloppe
Suivre le SNES Lyon :
FB TW
Les permanences sont fermées à partir du vendredi 13 juillet. Elles ré-ouvriront le jeudi 23 août à 14h30. Vous pouvez nous joindre par mail au ( s3lyo@snes.edu )
Actions
Album photo
CARRIERE - MUTATIONS
Catégories / Disciplines
Description de l’académie
Publications
Vie interne du SNES

Plan du site

Partager cet article :

Publié le : 11 avril 2018

Pas de vacances pour la mobilisation !
Plan d’action jusqu’à la fin de l’année scolaire

Communiqué de presse intersyndical du 18 avril : Le second degré dans l’action - https://www.snes.edu/Communique-de-...

Mobilisation des cheminots, des postiers, des éboueurs, des salariés de l’énergie…

À cela s’ajoute dans les universités la mobilisation des étudiants face à la généralisation de la sélection à l’entrée dans l’enseignement supérieur (mise ne place de Parcoursup : notre analyse ici : http://www.lyon.snes.edu/spip/IMG/p... ) et à l’annonce d’une réforme de la licence qui verrait les horaires d’enseignement diminuer et les frais d’inscription augmenter. Dans notre académie, la mobilisation a commencé à l’Université Lyon 2.

Dans le second degré, les nouvelles sont alarmantes :

  • la réforme du lycée qui est en cours pour une application à la rentrée 2019 renforcerait encore l’autonomie des établissements, mettrait en cause la voie technologique, dénaturerait les disciplines et se traduirait par une perte d’horaires d’enseignement pour les élèves et la suppression à terme d’environ 7 000 postes – lire nos analyses ici  : http://www.lyon.snes.edu/spip/spip....
  • la réforme du bac : le gouvernement met fin à des décennies de démocratisation scolaire durant lesquelles le BAC constituait une référence commune en ouvrant l’accès à des études universitaires de son choix. Les nouvelles modalités des épreuves percutent à la fois l’organisation des enseignements et l’exercice du métier d’enseignant. Elles conjuguent le renvoi au local avec une bureaucratisation renforcée de l’évaluation. Le nouveau Bac continue de piloter l’organisation du lycée mais impose désormais le principe de l’adaptation locale et devient ainsi un puissant agent de dérégulation du système éducatif. Lire nos analyses ici : http://www.lyon.snes.edu/spip/spip....
  • la hausse des effectifs par classe et la dégradation des conditions d’étude et de travail : les chiffes des effectifs sont tombés : la hausse est confirmée en collège comme en lycée à la rentrée prochaine (+ 36 000 élèves), et comme les moyens n’ont pas été donnés en conséquence, les conditions de travail vont continuer de se dégrader. Dans notre académie où la hausse démographique est la plus élevée de France métropolitaine :
    — seulement 75 postes d’enseignant créés. A la rentrée 2017, 223 postes étaient créées pour une hausse démographique identique – il faudrait donc 3 fois plus de postes pour maintenir le taux d’encadrement actuel, alors même que les effectifs par classe n’ont cessé d’augmenter. Et en collège, les seuils d’ouverture de classe augmentent !
    — aucune création de poste de CPE et d’AED et la suppression des CUI dénoncée dès la rentrée continue … alors même que les incivilités mais aussi les faits de violence se multiplient dans les établissements. Les vies scolaires sont asphyxiées
  • les attaques contre l’orientation scolaire : aucune création de postes de PsyEN et une menace sur les CIO : le gouvernement a annoncé un projet d’établissement d’une convention entre préfet de région, recteur de région et directeur de l’Onisep sur le transfert des « services et partie de services ». L’objectif est donc bien, indépendamment du projet de loi, de casser le service public d’orientation de l’Éducation Nationale. Nos analyses ici : http://www.lyon.snes.edu/spip/spip....

Face à un gouvernement qui détricote sans complexe l’État social, nous devons plus que jamais agir collectivement et avec détermination et contribuer ainsi à amplifier le mouvement social qui se construit. La mobilisation de chacun-e compte !

Le plan d’action

  • Jeudi 19 avril : Dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle, le SNES-FSU appelle à la grève les personnels de la zone B (zones A et C en vacances) notamment pour dénoncer la politique éducative du gouvernemental (réforme du bac, du lycée etc). Dans notre académie, c’est la période des vacances mais la FSU sera présente dans la manifestation qui se déroulera à Lyon. Départ à 13h30 des Brotteaux.
  • Mardi 1er mai : « Le SNES-FSU appelle à faire du 1er mai un moment de large expression des revendications des personnels et appelle à y rendre visible les questions éducatives » (texte action du congrès de Rennes). Plus d’information à venir sur les manifestations dans notre académie.
  • Jeudi 3 mai : Le SNES-FSU appelle les personnels de la zone A et C (zone B en vacances) à la grève notamment pour dénoncer la politique éducative du gouvernemental (réforme du bac, du lycée etc). Dans notre académie, nous appelons à des rassemblements devant le rectorat à Lyon et les Inspections académiques à Bourg en Bresse et à Saint Etienne. Toutes les modalités pratiques sur notre site très rapidement.. Les établissements de l’académie n’ont cessé de se mobiliser depuis janvier (voir notre site : http://www.lyon.snes.edu/spip/spip....). Il faut que la lutte continue, collectivement ! Tous mobilisés, en grève et dans la rue le 3 mai pour défendre nos conditions de travail, un lycée et un collège qui assurent la réussite de toutes et tous les élèves, des CIO qui répondent aux besoins des usagers et non du Medef ou des régions.
  • Mardi 22 mai : Après les premières mesures de gel de la valeur du point, de report de la revalorisation PPCR et de rétablissement d’un jour de carence, le gouvernement entend remettre en cause le statut. Le SNES avec la FSU et les 6 autres organisations syndicales appelle à une nouvelle journée de grève et de manifestations dans l’ensemble de la Fonction publique. Les organisations syndicales sont plus déterminées que jamais ! voir ici : http://www.lyon.snes.edu/spip/spip....
  • Juin : Après avoir obtenu un rendez-vous salarial au mois de juin, les organisations exigent que le gouvernement en donne maintenant le contenu qui doit permettre une réelle amélioration du pouvoir d’achat pour toutes et tous les agents. Elles prévoient d’ores et déjà un temps fort de mobilisation lors du rendez-vous salarial prévu à la mi-juin
PDF - 275.3 ko
Tract : Baccalauréat : Il faut combattre les projets Blanquer !
PDF - 271.5 ko
Tract : Lycée : Il faut combattre les projets Blanquer !
PDF - 187.7 ko
Affiche
PDF - 86.8 ko
Affiche
PDF - 132.4 ko
Affiche





Les autres articles de cette rubrique datant de mois de 3 mois

 
Contacter le Webmaster du site | Retour en haut de la page | Site réalisé sous Spip | Creative Commons License | Mentions légales