[ Imprimer ] | [ Retour ]
Logo du SNES

Non titulaires et réforme des retraites
Publié le : 27 novembre 2019

Précaires aujourd’hui, les non-titulaires ne verront pas leur situation s’améliorer au moment de leur retraite.

1- La réforme proposée implique la suppression de l’IRCANTEC (régime complémentaire obligatoire des non titulaires) qui est actuellement en bonne santé et offre un taux de rendement (valeur du service / prix d’achat du point) de 7.75 % contre 5.5 % proposé par le projet du gouvernement.
2- Le système de retraite par point prend en compte toutes les années de la carrière, y compris les plus mauvaises ! Les agents contractuels ont des salaires encore plus faibles que les titulaires, une progression de carrière moins favorable et souvent des discontinuités entre plusieurs contrats courts. Ils sont donc très pénalisés pat la réforme.
3- Le niveau de prime auquel les personnels contractuels peuvent prétendre ne peut en aucun cas compenser la sous-rémunération

A cela s’ajoute, comme pour l’ensemble des salariés, l’incertitude liée à la valeur du point et l’absence de visibilité qui en découle.

=> L’urgence d’un plan de titularisation pour tous les contractuels, l’arrêt du recours à la précarité, la généralisation de la prise en compte de l’expérience professionnelle dans le reclassement à l’entrée dans la Fonction Publique et une revalorisation salariale pour toutes et tous sont donc plus que jamais nécessaires pour garantir des niveaux de salaire et de pension acceptables !